Vous êtes ici

Imprimer

Référencer

L'utilisation de références dans ses études

Sommaire

Pourquoi référencer

  • Afin de prouver que l’on ne s'attribue pas la pensée d’autrui.
  • Pour prendre des habitudes de transparence et d’honnêteté intellectuelle.
  • C’est la meilleure méthode de démontrer la démarche intellectuelle ayant permis d’avancer les propos du texte.
  • Plus un texte est étoffé de références pertinentes, plus son argumentaire est solide.
  • Bien référencer un texte permet de gagner énormément de temps dans des recherches similaires. C’est la constitution d’une bibliographie personnelle.

Méthodologie

Techniques de citation

Qu’est-ce qu’une citation

Selon le Larousse 2012, la citation est un extrait ou un passage d’un auteur, rapporté exactement et signalé comme tel. On l’utilise, dans le contexte éducatif, afin d’étayer une thèse ou encore comme argument. Elle est une partie très importante de la rédaction de tous travaux pédagogiques.

Longueur de la citation

Il est recommandé de distinguer les citations longues des citations courtes dans un texte. En général on considère qu’une citation est longue lorsqu’elle fait plus de quatre lignes. Par contre, l’uniformité est également souhaitable. Si, sur 14 citations, une seule d’elles est longue de six lignes, il est possible de la traiter comme une citation courte.

Lorsque l’on intègre une citation courte dans un texte, on le fait à même un paragraphe, sans espacement de lignes ou de tabulation. Il faut cependant l’encadrer par des guillemets français (« »). Voir plus bas pour différentes façons de référencer la citation.

Si la citation est longue, il faut alors lui accorder un paragraphe particulier. Il est important de bien différencier ce paragraphe, normalement en effectuant un retrait de chaque côté du texte, pour en faire un paragraphe plus étroit. Il est aussi coutumier d’utiliser une police de caractères plus petite et un interligne plus réduit. Contrairement à la citation courte, les guillemets ne sont pas obligatoires, mais il est toujours possible de les mettre. Ex :

Les études menées auprès des cohortes de finissants en pharmacologie de Berkeley en 1995 et en 1999, par Mintzberg, démontrent que les étudiants ayant eu le plus fort taux de réussite académique dans leurs deux dernières sessions, sont aussi ceux qui ont eu, durant leur première année en emploi, le plus fort taux de satisfaction professionnelle.

Plusieurs facteurs peuvent avoir biaisés ces résultats, notamment les spécificités du domaine d’emploi à l’étude, soit la pharmacologie. Sur ce premier point, il est important de prendre en considération les critères d’embauche des trois principaux employeurs des finissants de la faculté.

Nom de l’auteur avant

Il est possible de référencer la citation en nommant l’auteur par son nom de famille et en précisant l’année de publication entre parenthèses juste avant d’insérer la citation. Ex:

Selon Dufour (2011): “Les études menées auprès des cohortes de finissants en pharmacologie de Berkeley en 1995 et en 1999, par Mintzberg, démontrent que les étudiants ayant eu le plus fort taux de réussite académique dans leurs deux dernières sessions, sont aussi ceux qui ont eu, durant leur première année en emploi le plus fort taux de satisfaction professionnelle.” 

Nom de l’auteur après

Il est aussi très fréquent de mentionner l’auteur et l’année de publication après. Ex:

“Les études menées auprès des cohortes de finissants en pharmacologie de Berkeley en 1995 et en 1999, par Mintzberg, démontrent que les étudiants ayant eu le plus fort taux de réussite académique dans leurs deux dernières sessions, sont aussi ceux qui ont eu, durant leur première année en emploi le plus fort taux de satisfaction professionnelle.” (Dufour, 2011)

Notes de bas de page ou de fin de document

La note en bas de pages permet d’alléger les paragraphes, mais alourdit quelque peu l’aspect du document. Bien que moins convivial, les notes de fins de documents permettent réellement d’alléger le texte. Les notes sont généralement placées tout de suite après les guillemets et se succèdent numériquement.

Normalement, dans une note de bas de page ou de fin de document, on reprend la référence bibliographique complète, mais en mentionnant les pages citées au lieu de mentionner le nombre de pages.

Tronquer

Lorsqu’il y a beaucoup de contenu superflus dans une citation, il est possible d’en tronquer des sections, afin d’alléger la lecture et d’éviter les citations longues. On utilise normalement trois points à l’intérieur de crochets carrés pour ce faire. Ex:

“Les études menées auprès des cohortes de finissants en pharmacologie de Berkeley en 1995 et en 1999, par Mintzberg, démontrent que les étudiants ayant eu le plus fort taux de réussite académique dans leurs deux dernières sessions, sont aussi ceux qui ont eu, durant leur première année en emploi le plus fort taux de satisfaction professionnelle. Mintzberg, [...], a également mené une étude de ce genre auprès d’un milieu différent, mais ses résultats n’ont pas encore été publiés à ce jour.

Citation précisée

Les crochets carrés peuvent également servir à annoter une citation à l’intérieur de celle-ci. En remplaçant des mots qui hors de leur contexte n’ont plus de sens et pour éviter de devoir citer ce dit contexte. Par exemple, si dans la citation on faisait référence à “ils” ou “elles” qui étaient mentionnés en début de texte, on pourrait mettre entre crochets carrés leur identité. Ex:

“Après que ces derniers eurent terminé de compiler les résultats, Mintzberg constata qu’il avait toujours des résultats  non concluants..” (Dufour, 2011)

“Après que [ses assistants de recherche] eurent terminé de compiler les résultats, Mintzberg constata qu’il avait toujours des résultats non concluants.” (Dufour, 2011)

Paraphraser

“Opération qui tend à réexprimer, de manière claire et concise, ce qu'a dit quelqu'un.”

Source: Office québécois de la langue française. - Reformulation

Lorsque l’on paraphrase un auteur, il faut identifier  cet auteur immédiatement avant la section où l’on paraphrase. Il existe plusieurs méthodes pour ce faire, mais il est important d’être constant dans sa façon de le faire. Une méthode populaire consiste à mentionner l’auteur par son nom de famille et mettre entre parenthèses l’année de publication de l’ouvrage paraphrasé. Le prochain paragraphe est un exemple fictif.

Selon Dufour (2011), le taux de satisfaction professionnelle des nouveaux employés dans une organisation moyenne serait directement proportionnel à leur réussite académique dans les deux derniers semestres durant lesquels ils ont été étudiants à temps complet.

Cette façon de faire implique que l’on donne la référence bibliographique complète en fin de document. Si deux documents par Dufour étaient référencés dans la bibliographie et qu’ils avaient la même année de publication, il faudrait aussi mentionner le nom de l’ouvrage entre parenthèses afin d’être certain de ne pas confondre les deux ouvrages, ce qui constituerait une erreur méthodologique.

Paraphraser est une technique à utiliser avec parcimonie, à moins d’être certain de ses capacités à bien synthétiser la pensée d’un auteur. Cette technique permet cependant d’éviter d’alourdir le texte avec des citations très longues et très techniques.

Normes de présentation

L’aspect le plus important lors de la rédaction des références bibliographiques d’un travail, c’est d’être constant. Il existe plusieurs cadres de rédaction et normes proposées. Il faut en choisir une et s’y tenir.

Par contre, il y a un facteur à prendre en considération : la présence de normes obligatoires dans un cours ou dans un département. Dans ce cas, il faut se fier à ces normes avant tout

Pour réussir: guide méthodologique pour les études et la recherche; de Bernard Dionne est un manuel pratique de méthodologie proposant un cadre de normes faciles à suivre. À moins d’avoir une préférence pour un autre style, il est judicieux pour une personne incertaine en la matière de se fier à ce guide.

Il est à noter que certains départements ou programmes ont leur propre guide méthodologique. C’est le cas pour le département de Sciences de la nature du CRLA qui propose un guide de rédaction pour les rapports scientifiques.